Skip links

UNE 20e ÉDITION MIRACULEUSE

Le Neuchâtel International Fantastic Film Festival (NIFFF) dévoile la programmation de sa 20e édition qui se tiendra du 2 au 10 juillet. Proposé cet été dans un format hybride, le NIFFF célèbrera son jubilé en invoquant la stimulante création fantastique de cinq continents. Ce programme inédit en Suisse présentera plus d’une centaine d’œuvres, composé d’une cinquantaine de longs métrages, huit programmes de courts, huit installations immersives et deux productions télévisuelles. 

Le festival renoue avec son ancrage dans la cité lacustre en investissant six lieux dont le Théâtre du Passage, deux salles de cinéma Cinepel, le majestueux Open Air en plein cœur de la ville et le Muséum d’Histoire Naturelle de Neuchâtel. Renforcé par son hors-série digital de l’an dernier, le NIFFF cultivera l’hybridité de sa proposition en présentant en ligne une partie de sa sélection de films (géobloquée pour la Suisse) ainsi que l’entier de ses tables rondes (non-géobloquées). Une édition liminale qui convie les bons esprits du passé et sonde les imaginaires contemporains, à l’aube d’un nouveau chapitre pour le festival.

Œuvrant en dépit de la pandémie encore vivace, l’équipe du festival est heureuse de proposer une 20e édition qui maintient une offre diversifiée et de qualité avec un nombre de séances équivalant à celles des éditions précédentes. La sélection connaît une légère réduction de titres dans le but d’augmenter la fréquence des projections et ainsi permettre au public de découvrir sa sélection malgré les capacités restreintes (à ce jour : limitation à 100 places par salle de cinéma et 264 à l’Open Air). Le Festival OFF situé au Jardin Anglais se mue en grande terrasse conviviale pour rassembler festivalier·ère·s et riverain·e·s durant l’événement. La forme inédite de cette édition permettra à la manifestation de s’adapter aux mesures sanitaires alors en vigueur.

COMPÉTITION INTERNATIONALE

Électrifiée par la vivacité de nombreux·euses cinéastes signant leur premier ou second film, cette section phare présentera quatorze titres venus des quatre coins du globe qui concourront pour le Narcisse H.R. Giger doté de 10’000 CHF par la Ville de Neuchâtel. Temps fort de l’édition, l’Helvète Tim Fehlbaum rencontrera le public à l’occasion de la première internationale de TIDES, un ambitieux film de science-fiction qui nous confronte aux conséquences de la catastrophe climatique. Avec MIDNIGHT IN A PERFECT WORLD, le Philippin Dodo Dayao emmènera les spectateur·trice·s dans les ruelles d’une Manille cauchemardesque où se terrent des menaces nocturnes, tandis que Renata Pinheiro, tout aussi politisée, fera vrombir Neuchâtel avec KING CAR, une magnifique dystopie motorisée. L’humain et son rapport à la nature sera au centre de quatre titres de la compétition : l’éco-horreur survivaliste sud-africaine GAIA ; l’aventure animée et utopiste CRYPTOZOO, à base de créatures légendaires; le glaçant repas mondain THE FEAST et sa déliquescence progressive à la sauce galloise ; le retour à l’horreur du Britannique Ben Wheatley dans le pandémique et sensoriel IN THE EARTH. Une série d’invité·e·s seront présent·e·s sur place et à distance pour échanger avec le public.

NEW CINEMA FROM ASIA

La diversité des cinémas populaires asiatiques, d’accès restreint en Europe, jouira de sa vitrine habituelle à travers la compétition NEW CINEMA FROM ASIA. L’inventivité sera à l’honneur avec le vertigineux BEYOND THE INFINITE TWO MINUTES, dans lequel Junta Yamaguchi se joue du concept des boucles temporelles. Second titre japonais en sélection, THE FABLE: THE KILLER WHO DOESN’T KILL, présenté en première européenne, marquera le retour de Kan Eguchi au NIFFF deux ans après avoir remporté le Prix du Public. Le film d’animation BEAUTY WATER offrira une vision corrosive du diktat de la beauté en Corée du Sud. À noter que la sélection asiatique sera enrichie par le focus transversal FORMOSA FANTASTICA, dédié aux imaginaires taïwanais.

FILMS OF THE THIRD KIND

En marge des sections compétitives du festival, FILMS OF THE THIRD KIND propose une sélection explorant les frontières du fantastique. La réalisatrice polonaise Daria Woszek se déplacera à Neuchâtel pour présenter MARYGOROUND, le portrait haut en couleur d’une religieuse cinquantenaire qui prend sa vie à bras-le-corps. Le documentariste américain Rodney Ascher reviendra en force avec le troublant A GLITCH IN THE MATRIX, dans lequel il investit la théorie de la simulation en nous interrogeant sur notre réalité. Deux premières européennes viendront parfaire ce programme avec le musical TONKATSU DJ AGETARO et la comédie noire WILD MEN.

ULTRA MOVIES

Section dédiée aux œuvres plus radicales de la production actuelle, ULTRA MOVIES promet des séances d’anthologie. Primé au NIFFF 2017 avec Hostile, le Français Mathieu Turi accompagnera la première suisse de MÉANDRE, un deuxième film haletant et claustrophobique. Les poupées artisanales mais néanmoins sanglantes du grand-guignolesque FRANK & ZED côtoieront l’épopée vintage d’heroic fantasy THE SPINE OF KNIGHT, où la magie noire tombe entre de mauvaises mains. Dans COMING HOME IN THE DARK, James Ashcroft contraste les magnifiques décors naturels de la Nouvelle-Zélande avec la violence destructrice de la vengeance.

NIFFF EXTENDED

Cycles de conférences et rencontres explorant les enjeux du fantastique et de l’audiovisuel, NIFFF EXTENDED invitera durant quatre jours une trentaine d’expert·e·s à partager leur vision. Volker Engel, véritable pointure des effets spéciaux et oscarisé en 1997 pour INDEPENDENCE DAY, sera à Neuchâtel pour partager son expérience sur GODZILLA (1998) dans le cadre d’une conférence retraçant la saga du reptile légendaire à l’aune de ses effets visuels. Les représentant·e·s du studio JUICE proposeront une étude de cas de Trioscope, technologie innovante propulsée par la série Netflix THE LIBERATOR (2020). Le renouveau des séries de genre francophones sera discuté par certain·e·s de ses scénaristes, dont Marie Enthoven (INVISIBLE), Nicolas Peufaillit (LES REVENANTS, UN PROPHÈTE) et Charlotte Sanson (LES SEPT VIES DE LEA). L’exposition SAUVAGE et la collaboration du NIFFF avec le MHNN résonneront lors d’une discussion foisonnante qui conviera le bédéiste Frederik Peeters (OLEG, SACCAGE, LUPUS), le chercheur Yannick Rumpala (HORS DES DECOMBRES DU MONDE) et l’écrivain Antoine Jaquier (SIMILI-LOVE) à échanger à la lisière des sciences, récits et comportements.

LE NIFFF EST SUR PLAY SUISSE ! 

Play Suisse est la nouvelle plateforme de streaming de la SSR. Vous y trouverez séries, films et documentaires provenant de toute la Suisse. À l’occasion de la 20e édition du festival, découvrez une sélection spéciale NIFFF dès maintenant !

Une belle façon de patienter avant de retrouver le programme du #NIFFF2021 dans les salles de cinéma du 2 au 10 juillet. Pour accéder à Play Suisse, vous avez simplement besoin d’un login.