Skip links

NIFFF 2021 : UNE FEUILLE DE ROUTE VERS UN FESTIVAL PLUS DURABLE

À l’occasion de sa 20e édition (2 au 10 juillet), le Neuchâtel International Fantastic Film Festival (NIFFF) implémente sa stratégie pour diminuer son impact sur l’environnement. Articulée autour d’un plan durabilité sur cinq ans, le NIFFF affirme sa volonté de réduire son empreinte carbone et d’intégrer un réseau éco-responsable de partenaires. Ce projet fait suite à l’audit mené lors de l’édition 2019 par la fondation helvétique Summit Foundation et qui assure dès à présent le suivi de ces objectifs.

Soutenu par la Banque Cantonale Neuchâteloise (BCN), partenaire historique du festival, ce plan de durabilité agit à tous les niveaux de la manifestation : de l’énergie aux déchets, en passant par les transports, la nourriture et les boissons jusqu’aux aspects sociaux. Il vise à répondre aux préoccupations légitimes de son public, le plus jeune du paysage des festivals helvétiques.

UNE FEUILLE DE ROUTE POUR LES PROCHAINES ÉDITIONS

Les organisateur·trice·s de la manifestation ont fixé, à l’issue de l’audit mené par Summit Fondation en 2019, une série d’objectifs touchant les domaines prioritaires pour réduire son empreinte carbone. De 2021 à 2025, chaque édition sera marquée par la mise en application de cinq mesures couvrant cinq thématiques au fort impact environnemental : les transports, les déchets, la nourriture et les boissons, les énergies et les infrastructures, jusqu’aux aspects sociaux. Une feuille de route évolutive qui sera analysée régulièrement par la Summit Foundation.

Parmi les premières mesures implémentées, on peut citer le passage sur le courant électrique vert de son nouveau partenaire Viteos, fournisseur d’énergie neuchâtelois actif dans les énergies renouvelables.

De nombreux objets promotionnels à durée de vie limitée ne seront plus produits et un vaste projet de recyclage et upcycling valorisera les archives du festival. Les cartes de mets et boissons se concentreront dès à présent sur des produits locaux et sur le développement de l’offre végétarienne.

Installation Viteos au bord de l’Areuse.

MESURES ENTREPRISES

  • Passage du festival sur le courant électrique vert de Viteos 
  • Arrêt de la production des bâches en PVC et roll-ups à durée de vie limitée
  • Transformation des matériaux des précédentes éditions en signalétique réutilisables en partenariat avec Backstage MusicWear 
  • Upcycling des archives textiles par Anaïs Surmely, styliste et co-fondatrice de la marque biennoise ninn 
  • Réduction de l’offre de produits carnés dans les stands du festival et au catering interne
  • Approvisionnement en bières, vins et boissons non-alcoolisées auprès de marques helvétiques exclusivement 
  • Réduction des quantités de supports imprimés 
  • Gestion plus efficiente des archives numériques du festival et amélioration des outils digitaux

T-shirt des éditions précédentes du NIFFF transformés en chouchous par ninn.

Bâches des éditions précédentes du NIFFF transformés en sac à dos par Backstage Music Wear.

Bâches des éditions précédentes du NIFFF transformés en sac à dos par Backstage Music Wear.

UN PROJET POUR SON PUBLIC, LE PLUS JEUNE DE SUISSE

Avec plus de 60% de son public ayant moins de 34 ans, le NIFFF s’impose comme le festival de cinéma soutenu par le public le plus jeune de Suisse. Le festival se doit donc d’être exemplaire afin de répondre à la problématique du réchauffement climatique qui touchera prioritairement la jeune génération. Le festival souhaite agir à tous les niveaux, tant dans sa communication que sur le terrain de son événement, pour sensibiliser et accompagner le public, les bénévoles et le riche réseau de partenaires et prestataires qui progressivement s’investissent dans la direction tracée par le NIFFF, à l’image de la marque de montre Hamilton qui soutient l’initiative. Il invite enfin son public à suivre la progression du festival au travers d’une communication pluriannuelle sur les mesures actuelles et futures.

DES OBJECTIFS AMBITIEUX

Un plan sur cinq ans implique une vision à long terme qui permette la réduction pérenne des émissions du festival. Le NIFFF vise en outre l’objectif zéro déchet, des collaborations avec des prestataires exclusivement locaux, des cartes de mets issus uniquement de l’agriculture biologique et la concentration de son offre sur des menus végétariens et végétaliens. Il vise une inclusion de tous les publics en enrichissant encore son programme d’accessibilité aux personnes malvoyantes et malentendantes, à encourager la diversité dans son programme (le NIFFF a signé la charte SWAN en 2019), dans son équipe et soutenir la formation des bénévoles.

Les avancées seront ponctuellement analysées par le festival et la Summit Foundation dans le but de perfectionner son panel de mesures et ainsi tendre vers ces objectifs ambitieux.

PROCHAINS RENDEZ-VOUS

2 au 10 juillet : 20e édition du NIFFF
4 juillet : Journée 20e édition