Skip links

WEEK-END DE RETROUVAILLES 

Le Neuchâtel International Fantastic Film Festival (NIFFF) s’apprête à lancer les célébrations de sa 20e édition qui débute le 2 juillet. Un week-end inaugural rythmé par des festivités grandeur nature et portées par les derniers assouplissements du Conseil fédéral (jauges aux deux tiers des capacités totales). Propulsée par le format hybride de l’édition, la compétition internationale s’incarnera dès les premières heures avec les interventions à distance du Philippin Dodo Dayao pour la première internationale du cauchemardesque MIDNIGHT IN A PERFECT WORLD (03.07, 16h15) et de la Brésilienne Renata Pinheiro avec le décapant KING CAR (04.07, 22h00). Les sections non-compétitives du festival seront gratifiées par la présence à distance du duo de cinéastes taïwanais Muni Wei et Chen Hung-i (AS WE LIKE IT – 04.07, 13h30), mais aussi en salle avec le Français Mathieu Turi (MÉANDRE — 04.07, 19h15). SAUVAGE EXTENDED et son spectaculaire parc d’installations immersives ouvrira ses portes au cœur du Muséum d’Histoire Naturelle de Neuchâtel (MHNN) dès 13h30 le vendredi (02.07). Embrasé par la soirée taïwanaise et son concert incontournable de WuWu (03.07, 21h30) ainsi que par la journée NIFFF 20e ÉDITION (04.07), le week- end inaugural du festival, ivre de renouer avec les ruelles de la Cité, promet déjà son premier lot de frissons.

DRUCKABFALL · Andreas Elsener · CH · 2021

AMMARAGE AUX ABORDS DE L’« ILHA FORMOSA » (03.07)

Programme phare de l’édition dédié aux imaginaires taïwanais, FORMOSA FANTASTICA formule ses premières invitations à découvrir l’incroyable dynamisme de sa production. Le samedi 3 juillet, la soirée événement à l’Open Air immergera le public dans cette culture avec la projection de la comédie surnaturelle MY MISSING VALENTINE précédée d’un concert de WuWu, qui fera vibrer le cœur de la ville avec son mélange de percussions et de mapping (03.07, 21h30). La crème de l’industrie se donnera rendez-vous au festival pour mettre en lumière sa vitalité lors de la table ronde THE LANDSCAPE OF GENRE CINEMA IN TAIWAN (03.07, 14h). Modérée par la spécialiste Wafa Ghermani, cette discussion conviera à distance les figures clés du paysage audiovisuel insulaire : le réalisateur John Hsu (DETENTION, GREAT HOAX: THE MOON LANDING), le producteur Ko Yi-sen (GET THE HELL OUT), la programmatrice Therese Yang (Golden Horse Fantastic Film Festival) et le critique Ryan Cheng.

Co-organisées avec la Taiwan Creative Content Agency (TAICCA), l’organe de promotion pour les nouveaux modes de narration et la création digitale, les discussions se poursuivront tout au long de la semaine entre Neuchâtel et Taipei et irrigueront le label NIFFF Extended.

NIFFF 20e ÉDITION : JOUR DE FÊTE (04.07)

Le dimanche 4 juillet sera consacré aux célébrations de la 20e édition du festival. Un regard rétrospectif sera porté sur les deux dernières décennies et le contexte culturel qui ont vu naître le NIFFF (BIG TROUBLE IN LITTLE NEUCHÂTEL — 04.07, 14h). Cette journée reviendra aussi sur les mutations du fantastique, devenu le genre dominant dans l’industrie, aux côtés de la productrice et programmatrice suisse Annick Mahnert, de l’agent de vente Grégory Chambet (WTFilms), du réalisateur norvégien André Øvredal (TROLL HUNTER, SCARY STORIES TO TELL IN THE DARK) et du futur directeur du NIFFF Pierre-Yves Walder (HOW FANTASTIC FILMS CONQUERED THE WORLD — 04.07, 16h). Une proposition complétée par une carte blanche tricéphale offerte à Olivier Müller (ex-directeur du NIFFF), Anaïs Emery (ex-directrice du NIFFF) et Pierre-Yves Walder (futur directeur du NIFFF) qui proposera de revenir sur trois titres marquant de la production fantastique récente. La séance de IT FOLLOWS (04.07, 22h) sera précédée d’une présentation sous les étoiles de NIFFF 2000 – 2020 : RÉPERTOIRE D’IMAGINAIRES, la publication éditée pour le jubilé (en vente au Théâtre du Passage durant l’événement).

LA SUISSE À L’HONNEUR

La Suisse est à l’honneur dès les premières heures de l’édition. Deux pépites immersives helvétiques se dévoileront en première mondiale dans l’ambitieux parc d’installations SAUVAGE EXTENDEDBATVISION (Raffaelle Grosjean & Eliane Zihlmann, 2021) et ANOTHER SHORE (Théo Fischer, Pablo Perez & Hector Fassa, 2021). Issus du workshop NIFFF On Tour@CERN, ces deux projets de haute volée témoignent du dynamisme dans le domaine de la réalité virtuelle en Suisse et sont à découvrir tout au long du festival. La compétition suisse de courts métrages fera converger ses réalisateur·trice·s lors de la première projection du programme (03.07, 16h), présent·e·s en force pour introduire leurs films.

Le Président de l’École Polytechnique Fédérale de Lausanne (EPFL) Martin Vetterli invitera le public à explorer son rapport aux imaginaires au travers de trois films de science-fiction qu’il introduira : HOMBRE MIRANDO AL SUDESTE d’Eliseo Subiela (02.07, 22h), ALPHAVILLE de Jean-Luc Godard (03.07, 19h15) et FAHRENHEIT 451 de François Truffaut (03.07, 22h). Une présence suisse qui se poursuit tout au long de l’édition, notamment avec la projection de la dramatique TEMPS MORT (07.07, 19:00) du pionnier de la télévision romande Jean-Jacques Lagrange présent pour l’occasion.

Enfin, un cycle de courts métrages réalisés par des étudiant·e·s de la Haute École d’Art et de Design de Genève (HEAD) sous la direction de Basil Da Cunha explorera la frontière entre cinéma du réel et fantastique : AUX FRONTIÈRES DU FANTASTIQUE (8.07, 16:15).

Jean-Jacques Lagrange
CH · 1966 · 65′
En présence du réalisateur

Raffaele Grosjean, Eliane Zihlmann & Oliver Sahli 
CH · 2020 · 3′
World premiere

Another Shore

Théo Fischer, Pablo Perez & Hector Fassa
CH · 2021 · 15′
World premiere

Cycle de courts métrages
CH · 2021 · 78′
En collaboration avec la HEAD