Skip links

Diamantino

Diamantino

Gabriel Abrantes, Daniel Schmidt

Ultimate FIFA World Cup Alternative

Portugal, France, Brazil, 92', vo POR, sub FRA/ENG, 14 ans

Cast: Carloto Cotta, Carla Maciel, Filipe Vargas

Le film
Cheveux gominés, corps d’Apollon, diamants aux oreilles, Diamantino est une icône absolue du football. Guidé par des apparitions de caniches géants, il terrasse les meilleures défenses du monde, jusqu’au jour où son génie disparaît, en pleine finale de Coupe du monde. Commence alors pour ce sosie de Ronaldo un délirant périple aux enjeux existentiels.

Véritable météore pop, Diamantino est un maelström dans lequel tous les genres et toutes les esthétiques s’entrechoquent. Le duo de réalisateurs embrasse – et embrase ! – tout ce qu’il peut : polar, science-fiction, romance, conte politique, néofascisme, crise des migrants, transhumanisme et chiens géants se côtoient aussi bien en scope qu’en 16mm. Imaginez Kenneth Anger qui aurait croisé en laboratoire une comédie hollywoodienne classique avec Zoolander. Inutile de préciser que l’opération accouche d’un spectacle à la portée mythique où se mêlent naïveté et tendresse. Plus exaltant que n’importe quel match de la Coupe du monde !

Les réalisateurs
Ils sont nés en 1984, aux Etats-Unis. « Ils », c’est Gabriel Abrantes et Daniel Schmidt. Le premier est portugais, le second américain. L’un est brun, l’autre blond. Alors que Gabriel étudie les beaux-arts dans une école gratuite de New York, Daniel fréquente la Tish School of Arts de la même ville. En 2006, les deux jeunes hommes se rencontrent et commencent à cosigner des courts et moyens métrages qui se font rapidement remarquer. Présenté à la Semaine de la critique de Cannes, Diamantino est leur premier long.