Skip links

Mandy

Mandy

Panos Cosmatos

Death Metal Revenge Splatter

United States, Belgium, 121', vo ENG, sub FRA, 16 ans

Cast: Nicolas Cage, Linus Roache, Andrea Riseborough

Le film
Isolés du monde, Red et Mandy vivent heureux dans leur petite cabane perdue en pleine forêt de montagne. Un jour, une secte envahit leur paradis et tout bascule : Jeremiah Sand, le leader du groupe fanatique, ordonne le kidnapping de Mandy, qui finit par être tuée. Laissé pour mort, Red revient finalement à lui et réalise qu’il a tout perdu, y compris le sens du réel. Ne subsiste alors que son insatiable soif de vengeance. Armé jusqu’aux dents et habité d’une rage terrible, il s’engage dans une vendetta sanglante, bien décidé à massacrer un à un tous les membres de la secte.

Porté par une Andrea Riseborough méconnaissable et surtout par un Nicolas Cage plus habité que jamais, Mandy propose une expérience hallucinée. La performance surréaliste de son acteur, comme les nombreux effets outrageusement gores, s’inscrivent au cœur d’une atmosphère psychédélique qui joue avec les frontières de la réalité. Un récit de vengeance jouissif et viscéral, aux atours violemment fantastiques et à l’esthétique complètement enivrante.

Le réalisateur
Fils de George P. Cosmatos (Rambo II), Panos Cosmatos débute comme assistant caméraman sur l’avant-dernier film de son père, Tombstone (1993). Il passe pour la première fois à la réalisation en 2010 avec Beyond the Black Rainbow. Cet étrange thriller science-fictionnel ne passe pas inaperçu et fascine déjà par son visuel. Avec Mandy, son deuxième long métrage, le réalisateur italo-canadien propose à nouveau une œuvre visuellement puissante, qu’une tension ardente semble consumer par les deux bouts.

S'inscrire à la newsletter